Actualité précédente Actualité suivante

| ASCENSION POUR LE JAZZ

Ascension pour le Jazz 2018

2016 a vu la naissance du 1er jeune Festival "Ascension pour le Jazz". 3 groupes en résidence qui se produisent à 19h et 21h durant le week-end de l'Ascension.
Les leaders ont moins de 25 ans...

Vendredi 11 mai 19h00 Conférence Musicale JACO PASTORIUS : GROOVES & TOURBILLONS SELON MONINO

21h00 BUCKSHOT GALA

 

Soirée en ACCÈS LIBRE pour les élèves d'écoles de musique et des Conservatoires sur présentation d'un justificatif.

Tarif 10 € la soirée

 

Selon son humeur, qu’on sait versatile, le fantôme de Jaco Pastorius sommeille dans l’esprit, le cœur ou les doigts de tous les bassistes électriques de la planète. Du moins ceux qui jugent utile de s’élever au-dessus du niveau de la mer (sans pour autant avoir la prétention de marcher sur l’eau). Pour accueillir en soi ce fort turbulent fantôme, il faut beaucoup de patience, beaucoup d’amour, et un caractère bien trempé. Frédéric Monino a tout ça dans sa musette. Il aime beaucoup Jaco, passionnément même (comme on le comprend), et cela s’entend dès les premières notes qu’il joue.

 

Frédéric Monino sonne comme Jaco ? Et alors ? Et pourquoi pas ? Reproche-t-on à un contrebassiste de sonner comme Ray Brown, Paul Chambers ou Charlie Haden ?

Non. Le style de Jaco est si singulier qu’il est devenu au fil du temps un véritable langage, un genre à lui seul. Jaco Pastorius est un genre à lui seul.

 

 Quand on joue sa musique – ne jamais oublier : Jaco est un grand compositeur, au même titre que Jimi Hendrix était aussi un grand songwriter –, on ne joue pas du “jazz-rock” ou de la “fusion”. On est jazzman, et l’on habite (ou non) l’une des plus belles musiques métisses de ces quarante dernières années.

 

Loin des relectures stériles et/ou académiques de l’œuvre du super-héros de la basse, les musiciens d"Around Jaco" vont au cœur de ses aventures sonores (un cha cha mutant, une valse polychrome, des folies en solo, des fresques en big band, etc., etc.), en font bouger les lignes, en explorent les recoins secrets, les beautés secrètes et les abysses vertigineux.

Les Jacomonino Translations (oh yeah!) bruissent du bonheur de jouer ces standards modernes qui nous hantent depuis des lustres...»

Buckshot Gala

Déjà présent en 2017, nous avons tenu à revoir Buckshot Gala. Un groupe composé de jeunes et excellents musiciens. Un jazz original, moderne, modal avec de belles envolées lyriques, celles de la guitare en particulier. Un moment de découverte, rafraichissant. Joris Mallia enrichit le groupe en soufflant la tempête sur des standards du jazz moderne.

Alexandre Gauthier batterie, Joris Mallia saxophone, Axel Tamdrari basse
Jacob Vacek guitare

 

Samedi 12 mai 19h00 DIRTY TALKS

21h00 AROUND JACO TRIO : MONINO, BEX, LAIZEAU

Dirty Talks

Kevin Saura guitare, Nino Zuppardo batterie, Romann Dauneau basse

Influencé par John Scoffield et un univers bien à eux, ce jeune trio formé de jeunes musiciens ayant moins de 25 ans, Ascension pour le Jazz oblige, il est issu du conservatoire de Nice.

Around Jaco Trio

Frédéric Monino basse, Emmanuel Bex orgue, François Laizeau batterie

Le bassiste Frédéric Monino met à nu son amour et son respect pour Jaco Pastorius qui fut le premier bassiste à révolutionner la guitare basse pour en faire un instrument autonome.

Il lui rend un hommage plein de délicatesse, qu’il a su marquer de sa propre touche. La pertinence des arrangements,
la mise en retrait des individualités de chacun au profit de l’œuvre collective, l’envie manifeste de matérialiser

Une sorte de passerelle entre les jazz américains et européens, contribuent à une vraie réussite.

Le tour de force est de nous faire oublier Jaco lui-même pour revisiter sa musique en lui ajoutant une "french touch", une légère distance soucieuse du détail.

C’est vraiment ce que l’on appelle se réapproprier un répertoire. Parvenir, à partir des compositions de Pastorius à intégrer son univers au point d'en développer son propre projet, sans trahir ni soi même ni son sujet est un travail d'équilibriste.

Sur ce fil tendu, Frédéric Monino marche haut....

 

Tarif 10 € la soirée

Actualité précédente Actualité suivante