Soirée précédente Soirée suivante

Brussels Jazz Orchestra + Bert Joris et Philip Catherine

Brussels Jazz Orchestra + Bert Joris et Philip Catherine

Les amateurs le savent : dans un grand orchestre, la vraie vedette, c'est.le big band ! Beaucoup de grands solistes ellingtoniens n'ont jamais gravé de meilleurs solos qu'au sein de l'orchestre de Duke, vrai catalyseur de poésie musicale ; quant au grand orchestre de Count Basie dans les années 70, c'était en simplifiant à peine une sacrée collection d'anonymes mettant leur métier éprouvé au service d'un phrasé de masse et d'une pâte sonore inimitables !

Le Brussels Jazz Orchestra s'est souvenu de cet enseignement. Réunissant la fine fleur du jazz belge, que les connaisseurs savent en plein essor depuis une bonne décennie, il se présente avec deux solistes en éclaireurs : le guitariste Philip Catherine, au parcours d'une hallucinante diversité (de son aventureuse association avec Larry Coryell au trio plus intimiste de Chet Baker) et son complice de longue date, le trompettiste Bert Joris.

Qu'on ne se méprenne pourtant pas. Parce qu'il n'y a pas plus « anti - star » que ces deux-là, parce que le Brussels Jazz Orchestra est truffé de polyinstrumentistes émérites, parce que ses membres les plus en vue (la pianiste Nathalie Loriers, le saxophoniste Franck Vaganée ou le trompettiste Gino Latucca) nous ont habitués à une musique à la fois sensuelle, rigoureuse et inventive, ce qui prime c'est la symbiose entre les solistes et le collectif orchestral au travers d'un répertoire d'une grande qualité mélodique qui rend justement hommage aux talents de compositeur du guitariste.

Conduite du récit musical, remarquable cohésion d'ensemble, habileté du travail sur les textures, dynamique électrisée des échanges (Philip Catherine s'est aussi illustré dans les dernières grandes machines mingusiennes), le Brussels Jazz Orchestra impose un travail d'une grande vitalité.

Qui sait si, à l'écoute du B.J.O., le génial Kenny Clarke n'adressera pas un malicieux clin d'oil à son frère d'armes, l'arrangeur et chef d'orchestre belge Francy Boland avec qui il avait constitué une des plus explosives phalanges des années 60 ?

 

 

Brussels Jazz Orchestra, eighth place in Down Beat's 2004
A nnual Critics Poll (Big Band category)
- Nathalies Loriers piano
- Jos Machtel contrebasse
- Martijn Vink batterie
- Franck Vaganée, Dieter Limbourg, Kurt Van Herck,
- Bart Deffort, Bo Van Der Werf saxophones
- Marc Godfroid, Frederick Heirman,
- Ben Fleerakkers, Laurent Hendrick trombones
- Serge Plume, Nico Schepers, Pierre Drevet, Gino Latucca trompettes

et invités :
- Bert Joris trompette
- Philip Catherine guitare

Soirée précédente Soirée suivante