Soirée précédente Soirée suivante

Elisabeth KONTOMANOU Quintet

Elisabeth KONTOMANOU Quintet

- Elisabeth KONTOMANOU chant
- Per KARLSTRÖM piano
- Yves BROUQUI guitare
- Thomas BRAMERIE contrebasse
- Donald KONTOMANOU batterie.

Posons une intuition : ils s’attendaient l’un l’autre. Le Festival en ce qu’il a toujours manifesté une attention extrême aux voix nouvelles, loin des modes stériles, Elisabeth parce que l’enceinte du Festival est faite pour elle.

Laissons de côté toute approche « doloriste » et attachons-nous plutôt à ce que disent les musiciens (cf. aussi Y. Herman). Que nous dit E. Kontomanou sur le jazz ? Ceci, de très modeste et de très vrai : «je n’ai jamais vu le jazz et ne l’ai pas touché de près. Ce n’est qu’au travers de son propre écho que je l’ai entr’aperçu, mais je dépenserai chaque jour de ma vie à m’en approcher toujours plus près (*)»

Voilà c’est historiquement et esthétiquement fondé. Elisabeth Kontomanou ne nous promet pas d’être la « nouvelle chanteuse qui… », pas plus que de reproduire imparfaitement (forcément) un passé mythique qui ne ressurgira plus. Mais elle nous dit et nous chante ce à quoi elle aspire : être en permanence dans cette tension vers une exigence, une mise à nu, une qualité de ferveur, une prise de risque artistique et humaine où la joie est la pointe étoilée de ce qu’on pensait peut-être ne pas pouvoir atteindre, et l’émotion la vérité du risque assumé quoiqu’il en coûte.

Elle est présente ce soir avec un quintet qui regroupe quelques-uns de ses fidèles, dont on ne sait trop qu’admirer : le professionnalisme jusqu’au bout des doigts ou le feeling vibrant, deux vertus dont ils devraient démontrer ensemble qu’ils sont peut-être une seule et même chose.

S.Carini.

- Site web :
elisabethkontomanou

Soirée précédente Soirée suivante