Soirée précédente Soirée suivante

BELMONDO Quintet

BELMONDO Quintet

LIONEL BELMONDO saxophones STÉPHANE BELMONDO Trompette LAURENT FICKELSON piano SYLVAIN ROMANO contrebasse DRE PALLEMAERTS batterie

Le jazz a régulièrement révélé, jouant ensemble ou séparément, des talents fraternels voire gémellaires : de Jimmy et Tommy Dorsey à la famille Jones (Hank, Thad et Elvin), des trompettistes Pete et Conte Candoli aux frères Heath (Percy et Jimmy) et Adderley (Nat et Julian « Cannonball ») jusqu'à la « Moutin Réunion » ou à l'association de Stéphane et Lionel Belmondo.

Ce qui distingue peut-être les frères Belmondo, c'est une aptitude à la transversalité indissociable d'une insatiable « gourmandise » stylistique : formats (quintet, big band), pôles d'intérêt (de l'esthétique Blue Note à Stevie Wonder jusqu'aux partitions de « L'Hymne au Soleil »). S'ensuit une avidité à se ressourcer et à être soi dans des univers chaque fois distincts mais à l'identité très forte.

Il faut insister sur le « voyage temporel » du dernier disque du quintet, « Infinity », qui baigne d'une ferveur puisée à l'insolente inventivité coltrano-hubbardienne sans jamais donner le sentiment de répliquer servilement et tièdement l'original : cette suite incandescente aurait dû être enregistrée en 1998 pour le regretté label « Shaï »....Elle revit lors d'une mémorable prestation à Saint-Gilles de la Réunion en 2008, enregistrée cette fois.

Nul doute que le Festival devrait rougeoyer de cette musique tour à tour volcanique et apaisée, bucolique et intense. Parce qu'elle est lave, toujours, braises jamais.

Stéphane Carini.

Soirée précédente Soirée suivante