Soirée précédente Soirée suivante

Martial SOLAL – Stefano BOLLANI

Martial SOLAL – Stefano BOLLANI

En exclusivité
Un duo de pianos par deux magiciens du clavier.

Martial SOLAL piano Stefano BOLLANI piano

Défricheur de formes et de formats, Martial Solal est l'un de ceux qui auront conféré au duo - au-delà de ses justifications économiques - sa légitimité musicale la plus forte, en le hissant à un idéal de conversation c'est-à-dire une aventure faite tour à tour de risque, de complicité, de fulgurances de la pensée dans l'écoute et le dialogue avec l'autre.

Rencontre (accompagnée) avec Hampton Hawes dès 1968, duos stricts avec des stylistes aussi différents que Stéphane Grappelli, Lee Konitz ou Eric Le Lann, il aura magnifié bien des dialogues.

De 45 ans son cadet, Stefano Bollani, qui vient d'intégrer l'écurie ECM avec un album remarqué (“ Stone In The Water”), n'est pas en reste, de sa collaboration avec Enrico Rava à l'orée de sa carrière aux concerts donnés avec Chick Corea....deux semaines à peine avant ce concert !

Leur rencontre a tout d'une promesse exigeante plutôt que d'un assaut de virtuosité un peu vain. Comment va se résoudre la complémentarité des styles (plus aéré et intériorisé chez Bollani, plus électrique et insolemment expressif chez Solal), des dynamiques, des couleurs mélodico-harmoniques (on sait Bollani friand des grands compositeurs brésiliens, Solal des grands standards ou de Monk) ? Parole à la magie du jazz pour ce qui pourrait être l'un des moments les plus enchanteurs du Festival.

Stéphane Carini.

 

À lire, aussi, un super article

Soirée précédente Soirée suivante