Soirée précédente Soirée suivante

Roy HARGROVE

Roy HARGROVE

Nous autorise-t-on un souvenir personnel ? Lorsque les deux fils de l’auteur de ces lignes l’accompagnèrent au Théâtre du Châtelet, ils ne se doutaient pas que la prestation qui les marquerait le plus serait non celle du talentueux rapper feutré MC Solar ou du prestigieux contrebassiste Ron Carter mais celle d’une décisive aisance enjouée du trompettiste Roy Hargrove !

Tout cela dure depuis 25 ans, depuis que, sur la scène du Théâtre de Boulogne-Billancourt, un tout jeune musicien (il n’avait pas 20 ans) surprit son monde en démontrant un sens du phrasé et un talent d’improvisateur qui attestaient de l’écoute attentive de ses météoriques prédécesseurs (Fats Navarro en particulier) et qui suffisaient à le positionner comme un futur talent sur cet instrument si exigeant.

Depuis, Roy Hargrove n’a cessé de perfectionner son art et surtout de diversifier son expression avec une lucidité exemplaire, à la croisée parfaite de l’apport de prestigieux aînés (les saxophonistes Clifford Jordan ou Sonny Rollins avec lesquels il a joué) et d’un appétit ludique pour l’exubérance rythmique, en ses manifestations les plus populaires et les plus actuelles (latin jazz, hip hop, etc.), faisant ainsi fructifier, sans le trahir ni le renier, le creuset d’un hard-bop groovy qu’il devrait encore honorer de brillante manière ce soir.
Stéphane Carini.

- ROY HARGROVE - Trompette et bugle
- JONATHAN BATISTE - Piano
- DANTON BOLLER ou AMEEN SALEM - Contrebasse
- MONTEZ COLEMAN - Batterie
- JUSTIN ROBINSON - Saxophone Alto et Flute

Soirée précédente Soirée suivante