Soirée précédente Soirée suivante

Pierrick PEDRON

Pierrick PEDRON

Pierrick Pédron - Saxophone Alto
Thomas Bramerie - Contrebasse
Franck Agulhon - Batterie

« Sitôt entendus on a envie de les jouer… et c’est là que les ennuis commencent… », écrit le pianiste Laurent de Wilde au sujet des thèmes écrits par Thelonious Monk. Des compositions pas si nombreuses (guère plus de quatre-vingt sur toute une carrière), mais qui, un bon demi-siècle après, continuent d’interroger les jazzmen de tous horizons, de tester leurs limites et de titiller leur imagination.

Pour aborder ces fascinantes miniatures sonores aux contours biscornus, le saxophoniste Pierrick Pédron a choisi la formule du trio – sans piano, bien sûr, histoire d’éviter toute référence aux versions originales. Patiemment, il a démonté et remonté à sa guise les pièces de ce petit mécano musical, pour aboutir à une relecture profondément personnelle du corpus monkien, qui redonne à cette « beauté disgracieuse » (Ugly Beauty) un parfum d’Evidence.

Nul doute qu’au fil des concerts qui ont suivi la sortie du disque « Kubic’s Monk », Pédron et ses deux acolytes ont encore gagné en assurance, et qu’ils seront prêts à prendre tous les risques devant le public de Ramatuelle, tels des acrobates du swing en équilibre sur une corde raide.

Attachez vos ceintures !

Pascal Rozat - Jazz magazine

Soirée précédente Soirée suivante