Soirée précédente Soirée suivante

Milevska Trio « Tri »

Milevska Trio « Tri »

Une formation très originale avec le trio de la harpiste et chanteuse Rossitza Milevska qui nous fera découvrir son deuxième album. On retrouve toutes les qualités de la harpiste, cette façon de jouer avec des accords qui laissent croire qu’il y a une main gauche piano (elle est aussi pianiste), tandis que la droite développe son chant. Cela sort la harpe des traditionnels et sempiternels arpèges. Elle a un phrasé absolument jazz, personnel, des attaques guitares, du punch, mais aussi du lyrisme comme dans ce si prenant « Oblivion » de Piazzolla, morceau qui a lui tout seul justifie l’achat du disque. Ce morceau est pris sur un rythme lent bolero-milonga, que ce soit la harpe, ou la contrebasse à l’archet, on entend la chanson, qui distille une grande émotion. Le partage harpe-basse est admirable sur un drumming fin et retenu. Le contrebassiste est un adepte du beau et gros son, avec la note tenue dans les tempos lents, et pas un bruit parasite. Il est plus dans le contrechant, dans les répons à la harpe, que dans la pompe, le batteur assurant à la fois avec tact et engagement la rythmique et les couleurs. Ses roulements sont fins et d’une netteté appréciable. Rossitza Milevska chante aussi ; comme dans « Why I Feel This Way » elle a une façon très personnelle de chanter le jazz, avec une voix à la fois acidulée, assez grave et fluctuante, tout à fait une de ces voix bulgares si particulières.

Un vrai trio, avec son propre son, à nul autre pareil, dont l’enchevêtrement des trois voix laisse sortir un solo toujours dans le droit fil du thème.
Serge Baudot

Soirée précédente Soirée suivante