Soirée précédente Soirée suivante

Hugh COLTMAN – Who’s Happy

18h30 Jazz et Java Quintet

Acheter vos places

  • Hugh Coltman – Voix
  • Frédéric Couderc - Clarinette et baryton
  • Jérôme Etcheberry - Trompette
  • Jerry Edwards - Trombone
  • Didier Havet - Soubassophone
  • Freddy Koella - Guitare
  • Gael Rakotondrabe - Piano
  • Raphael Chassin - Batterie

Hugh COLTMAN – Who’s Happy

Théâtre de Verdure | 21h00

Des drums qui dansent comme dans un des légendaires enterrements de la Nouvelle-Orleans, des cuivres gorgés de soul, des guitares mêlant tous les blues et tous les folk…

 

 

 

Hugh Coltman s’est offert un écrin sublime pour onze chansons dans lesquelles il fait entendre sa voix chaleureuse de routier des sentiments et de grand connaisseur des émotions humaines, toujours indulgent pour l’amoureux du soir, le paumé de l’aube ou le mélancolique du plein soleil… « Who’s Happy ? » demande son nouvel album. Personne et chacun, semble-t-il répondre.

 


Festival Off

Jazz et Java Quintet

Jardins du Théâtre | 18h30

Dans les années 40 en France, l’accordéon est avant tout l’instrument roi des bals musette mais il flirte déjà avec le jazz, grâce notamment à Gus Viseur ou ensuite à Jo Privat et Tony Murena et leurs collaborations avec Django Reinhardt. C’est la grande époque du swing musette.

 

Sur la scène américaine, la présence de l’accordéon est moins évidente. Pourtant, il apparaît dès les débuts du swing grâce, entre autres, à Buster Moten et Cornell Smelser qui enregistrera avec l'orchestre de Duke Ellington en 1930.
Plus tard, dans les années cinquante, ils sont nombreux, entre swing et cool, à utiliser le piano du pauvre : Marjorie Hyams, Ernie Felice qui a enregistré aux côtés de Benny Goodman, Joe Mooney ou Art Van Damme.

 

Le répertoire de Jazz & Java est choisi avec soin pour mettre en valeur l’accordéon. Les arrangements, empruntés ou originaux, ont fait l’objet d’une vraie recherche afin de donner du relief à la musique tout en respectant l’esprit de l’époque. Le spectacle fait alterner les pièces célèbres avec des perles oubliées du grand public.

 

L’accordéoniste Jérémy F. Marron, à l’initiative de ce projet, s’est entouré de Jean-François Bonnel, jazzman à la carrière internationale et professeur de jazz au conservatoire d’Aix-en-Provence et de son ami Gabriel Manzaneque, dont le jeu de guitare précis et énergique structure le quartet. Depuis quelques mois, les musiciens ont été rejoints par Elise Sut dont le tuba apporte une couleur originale à l’ensemble. Le plaisir de ces musiciens à jouer ensemble est manifeste et leur connivence transparaît sur scène où les instruments dialoguent et se répondent.

 

Jazz & Java propose une musique recherchée mais accessible aux néophytes, savante mais joyeuse, de concert comme de danse, qui vous fera aimer le jazz. Une belle manière de renouer avec cette musique populaire qui n'est pas prête de s'essouffler !

Nos liens

Acheter vos places

Soirée précédente Soirée suivante